L’entreprise

Tidee, l'héritage d'une vieille dame

Les industriels Chenest et Larsonnier, concessionnaires depuis 1856 du site de l’ancien couvent des Minimes à Guise, y établissent une filature de laines peignées, transférée en 1878 dans des bâtiments plus vastes sur le site actuel.

L’entreprise est acquise au début du 20e siècle par l’industriel roubaisien J. Cau. 

Ce dernier fait construire, avant 1908, un magasin aux filés et un magasin aux laines au sud de la cour centrale, et fait surélever, de part et d’autre de la cheminée, le bâtiment abritant le réfectoire et la buanderie, et l’ancienne salle des machines transformée en bureaux.

En 1932, après acquisition du site de Guise, la société alors dénommée « société SANSEN », fut fondée par Edmond Sansen pour la fabrication de matériel agricole.

A la suite de l’application des nouvelles mesures prescrivant à toutes les entreprises de mettre à la disposition du personnel des vestiaires, l’entreprise démarre cette nouvelle fabrication qui correspondait au matériel de tôlerie dont elle disposait.

Au fil des années, l’entreprise évolue progressivement vers la réalisation des vestiaires de bureau, puis des armoires de classement et enfin, vers le mobilier de bureau proprement dit.

Modernisation et diversification

En 1956, l’entreprise dispose d’un effectif de 210 personnes et transforme annuellement 1300 tonnes de tôles. A l’activité historique s’ajoute une activité de rayonnage industriel.

 

En 1960, la structure juridique évolue en SA avec un tonnage estimé à 2900 tonnes.

L’effectif en 1966 est de 320 personnes et le tonnage transformé atteint 7000 tonnes.

Le pic d’activité est atteint en 1974 avec plus de 11900 tonnes transformées.

En 1987 l’entreprise SANSEN rejoint le groupe néerlandais SAMAS et continue, en 1990, son extension en France et reprend RONEO.

En 2005, SAMAS division FRANCE, après une restructuration nécessaire, procède à la fusion des deux sociétés SANSEN et RONEO : SAMAS-FRANCE.

C’est en 2006 que Vincent Gruau en devient le PDG et lance la nouvelle marque Majencia. Enfin, le 10 mai 2019, le site de Majencia Guise est racheté pour devenir Tidee. L’ambition affichée est un retour aux fondamentaux en tôlerie fine et métallerie par la diversification industrielle.