Soudures par points sur l’acier

La soudure par point des métaux est l’une des techniques les plus employées et les plus performantes. Elle est pratiquée par Tidee, dans ses ateliers, sur des machines spécifiques qui assurent à nos clients un traitement rapide de leurs commandes et une grande précision des soudures acier. La soudure par points est une des variantes de la soudure à l’arc, qui consiste à élever la température du métal jusqu’au point de fusion, ce qui permet de souder les différents éléments.

Comment fonctionne la soudure par point ?

La soudure par points utilise la technique de soudage par électrode non fusible. Ainsi que nous le disions, il s’agit d’élever la température du métal jusqu’au point de fusion. Mais une autre action vient s’ajouter dans le process industriel mis en oeuvre : l’application d’une forte pression par procédé mécanique, de manière à potentialiser l’effet de la haute température. De cette manière, la soudure par point est particulièrement efficace et le résultat se distingue par sa robustesse et ses performances.

Les pièces métalliques à souder sont insérées entre deux électrodes qui les compriment, puis soumettent l’acier à un courant de très forte intensité. Il se produit alors un court-circuit, au niveau du point de contact des pièces métalliques, ce qui permet la soudure de l’acier en quelques secondes à peine, avec une très grande précision.

Le principe du soudage MIG

L’entreprise de soudure Tidee vous propose aussi ses prestations de soudage MIG. L’abréviation MIG renvoie à Metal Inert Gaz. Le soudage MIG est un procédé dérivé de la soudure à l’arc, tout comme la soudure par point. Le process ajoute un dispositif de protection par gaz inerte de la zone à souder. On propulse un gaz comme de l’Argon ou de l’Hélium sur la pièce à souder durant le processus de fusion. Ce gaz a pour fonction de protéger le métal en fusion de l’oxydation liée à l’air ambiant.

A la différence de la soudure par points, dans laquelle on utilise, ainsi que nous l’avons vu plus haut, des électrodes, dans le soudage MIG, on privilégie l’emploi d’un fil continu, permettant une soudure de type semi-automatique. Le soudage MIG permet d’assembler différents matériaux, comme l’acier, l’inox, l’aluminium ou encore la fonte. L’un des principaux avantages de la technique est qu’elle permet d’assembler des pièces métalliques de toutes les épaisseurs.

Le soudage MAG, quant à lui, constitue une variante du soudage MIG : dans ce second procédé, on utilise toujours une protection gazeuse, mais cette dernière n’est plus inerte, elle est active. On parle de soudage Metal Active Gaz.

Tidee, votre entreprise de soudure

Tidee est une entreprise de métallurgie spécialisée dans la soudure par point. Nous effectuons en particulier les différents travaux de soudure de l’acier. Cette technique très précise, économe en temps et donc adaptée aux exigences actuelles de la productivité, nous permet de traiter différents types de commandes. Si la soudure par point est largement utilisée dans l’industrie automobile, pour assembler les pièces métalliques de la carrosserie, elle trouve aussi son utilité dans d’autres travaux de métallerie.

Parmi ses avantages incontestables, il faut évidemment citer la précision de la soudure, qui évite la déformation des tôles métalliques. Ajoutons la polyvalence, puisque la soudure par points permet le soudage de différents métaux, acier, inox, aluminium en particulier. Les experts de Tidee sauront toujours choisir le process industriel de soudage le mieux adapté à votre commande. En effet, l’usinage et l’assemblage dépendent du type de métal.

Il existe principalement deux catégories de tôle métallique au regard du processus de soudage : les premiers, comme l’acier, se caractérisent par une faible conductibilité thermique et une forte résistivité électrique, tandis que les seconds, par exemple l’aluminium ou différents alliages de cuivre, ont une faible résistivité électrique et une forte conductibilité thermique.

La soudure par points et les différents types de métaux

L’acier doux est le métal qui se soude le plus facilement par point, en particulier lorsqu’il ne comporte que peu d’éléments spéciaux. Il en va différemment de l’acier trempé, qui nécessite d’être recuit après soudage. L’acier inoxydable, quant à lui, réagit très bien à la soudure par point, grâce à son mélange chrome/nickel.

Le soudage de l’aluminium demande la mise en oeuvre d’un process parfaitement adapté, condition d’une soudure durable et fiable. C’est le cas de la soudure par point, qui convient bien à l’aluminium, avec utilisation d’un courant d’une très forte intensité sur une courte durée. Le cuivre pur ne peut être soudé par point, mais le process peut être employé pour les alliages de cuivre, par exemple les alliages rouges.

Découvrez aussi :